Services
Vidange du liquide de frein

Rôle du liquide de frein


Le liquide de frein est le lien entre la pédale de frein et le système de freinage sur les roues. Lorsque le conducteur va exercer une pression sur la pédale de frein, cette pression est transmise par le biais du liquide de frein pour transmettre cette pression sur la plaquette de frein. Les plaquettes de frein quant à elles vont exercer la pression reçue par le liquide sur le disque pour le pincer et le ralentir. Le liquide de frein a pour caractéristique d’être incompressible et légèrement sensible aux variations de température. Cela lui permet de recevoir une force d’un côté et de la transmettre de l’autre.


Les normes du liquide de frein


Tous les systèmes de freinages pour automobiles utilisent du liquide DOT. Le « DOT » définit une norme de performance pour les liquides hydrauliques de freinage : performances de résistance à l’ébullition, de lubrification, de miscibilité, de compatibilité avec les matériaux. Tous les liquides de freins doivent répondre aux normes ISO, AFNOR, SAE et FMVSS. Actuellement, la plupart des véhicules utilisent du DOT 4 et/ou du DOT 3 pour les véhicules un peu plus anciens.


Caractéristiques générales des liquides de frein


  • Le point d’ébullition : Le liquide de frein est un liquide incompressible. Lors du freinage, l’énergie du véhicule génère de la chaleur au niveau du système de freinage. Cette chaleur est en partie transmise au liquide de frein. Ce dernier se met alors à bouillir sous la chaleur et produit du gaz. Ce gaz quant à lui est compressible, ce qui rend la pédale de frein plus molle au niveau du pied. C’est pourquoi qu'on préconise d’utiliser le frein moteur dans de longues descentes (autoroute, montagne etc..) afin de ne pas chauffer le système de freinage au-delà de ces limites.
  • Lubrification : Le liquide doit avoir une caractéristique lubrifiante pour les pièces mobiles dans le circuit de freinage (pistons, joints etc.).
  • Remplacement : Le liquide peut être contaminé de plusieurs manières :
    • Contamination par le liquide lui-même avant d’être injecté dans le circuit de frein
    • Contamination par l’ouverture du bouchon du réservoir de liquide de frein
    • Contamination par l’humidité. Les joints et durites, n’étant jamais complètement étanche, absorbe une infime quantité